Définition d’un legacy system

Un système hérité est un logiciel ou un matériel obsolète encore utilisé. Le système répond toujours aux besoins pour lesquels il a été conçu à l’origine mais il ne peut évoluer. Un système hérité ne fera rien de plus pour l’entreprise que ce qu’il fait déjà. La technologie dépassée d’un système hérité ne lui permet pas d’interagir avec les nouveaux systèmes.

Avec les avancées technologiques, la plupart des entreprises sont confrontées aux problèmes causés par des systèmes hérités. Ce dernier empêche l’entreprise d’évoluer et ne lui donne pas accès aux fonctionnalités et services modernes, tels que le cloud computing et une intégration des données optimisée.

Les raisons pour lesquelles une entreprise continuerait d’utiliser un système hérité sont diverses et variées.

  • L’investissement: Même si maintenir un système hérité coûte cher au fil du temps, le remplacer par un nouveau système nécessite un investissement initial, en euros comme en main-d’œuvre.
  • La peur : il est difficile de changer et de migrer une entreprise ou même un seul service vers un nouveau système, cela suscite parfois une certaine résistance interne.
  • La difficulté: le logiciel hérité a peut-être été développé dans un langage de programmation obsolète et peu de personnes ont les compétences nécessaires pour effectuer la migration. Il y a peut-être peu de documentation sur le système et ses développeurs ont quitté l’entreprise. Parfois, la planification de la migration des données d’un système hérité et la définition du cadre des prérequis pour un nouveau système sont oppressantes.

Regarder Getting Started With Data Integration in the Cloud maintenant.
Regarder

Problèmes causés par les systèmes hérités

Un système hérité peut causer une multitude de problèmes : coûts de maintenance exorbitants, silos de données empêchant l’intégration entre systèmes, règlementations gouvernementales non respectées et niveau de sécurité faible. Ces problèmes finissent par éclipser la commodité de continuer à utiliser un système hérité existant.

1. La maintenance est coûteuse (et inutile)

Tous les systèmes nécessitent une maintenance, mais le coût de la maintenance d’un système hérité est très élevé. La maintenance permet d’assurer le fonctionnement du système hérité, mais en même temps, l’entreprise jette son argent par les fenêtres. Le statu quo est maintenu, mais il sera impossible d’évoluer avec un système hérité.

À un moment, le système hérité ne sera plus supporté et il n’y aura plus de mises à jour. Si le système ne fonctionne plus, il n’y aura personne vers qui se tourner.

Imaginez un barrage fragile avec des fissures que vous colmatez encore et encore, mais par lesquelles l’eau continue de s’écouler. Un système hérité coûte de l’argent à l’entreprise pour sa maintenance alors qu’il ne fournit jamais de nouveaux services innovants.

2. Les données sont bloquées dans des silos

Les silos de données sont un effet secondaire des systèmes hérités. La plupart des anciens systèmes n’ont pas été conçus pour s’intégrer entre eux, et la plupart des anciennes solutions logicielles ont été développées avec des frameworks incapables de s’intégrer aux systèmes modernes. Chaque système hérité est donc son propre silo de données.

En plus de cloisonner les données qu’ils contiennent, les systèmes hérités empêchent les services intéressés de profiter de l’intégration des données dans le reste de l’organisation. Si une équipe garde un système hérité alors que le reste de l’entreprise se modernise, cette équipe n’a pas accès à la business intelligence et aux insights créés dans les systèmes intégrés.

Regarder Advanced Business Intelligence at McDonald's maintenant.
Regarder

3. Rester en conformité est beaucoup plus difficile

Aujourd’hui, les organisations doivent respecter un ensemble de règles strictes en matière de conformité. Alors que ces règlements continuent d’évoluer, un système hérité risque de ne pas être capable de les respecter.

Les règles de conformité telles que le RGPD, par exemple, exigent qu’une entreprise connaisse (et prouve) quelles données client elle possède, où elles se trouvent et qui peut y accéder. Les entreprises disposant de données client doivent tenir des registres précis, ce qui est beaucoup plus difficile (voire impossible) dans des systèmes cloisonnés et dépassés.

4. Le niveau de sécurité baisse de jour en jour

Une violation de données peut coûter cher à une entreprise, et les systèmes hérités sont plus vulnérables que les nouveaux pour les hackers. Par définition, les systèmes hérités appliquent des mesures de sécurité des données dépassées, comme les mots de passe codés en dur. Ce n’était pas un problème quand le système a été développé, mais ça l’est aujourd’hui.

Un système hérité n’empêche pas seulement une entreprise d’avancer à cause de sa technologie dépassée, il peut aussi nuire gravement à sa réputation en exposant ses données à un risque de violation. Il arrive un moment où un fournisseur ne prend plus en charge le système hérité ou ne fournit plus les mises à jour nécessaires, exposant ce système à un risque pour la sécurité. Même si une mise à jour clé est disponible, son installation peut être risquée et être reportée par crainte de détruire le système. Avec les avancées technologiques, les risques augmentent pour les systèmes hérités.

Regarder Understanding Data Privacy and Governance maintenant.
Regarder

5. Les systèmes récents ne s’intègrent pas

À mesure qu’une entreprise se développe, il est nécessaire pour elle d’ajouter de nouveaux systèmes pour lui permettre de rester compétitive dans le monde actuel. Mais la vieille technologie du système hérité n’est peut-être pas capable d’interagir avec un nouveau système. Un service qui utilise encore un système hérité ne bénéficiera pas de tous les avantages offerts par un nouveau système.

Le développement de processus pour faire fonctionner les systèmes ensemble est lourd et expose toujours l’entreprise à des risques pour la sécurité. Cela empêche le progrès technologique dans l’entreprise.

La clé pour moderniser des systèmes hérités : une migration des données réussie

Le plus important dans la modernisation d’un système hérité est de protéger les données existantes. Cela ne peut se faire que par une migration des données réussie.

Imaginez un hôpital avec ses dizaines de milliers de dossiers de patients dans un système hérité. Il serait catastrophique de perdre ces informations à cause d’un système hérité insuffisamment sécurisé. Il serait tout aussi désastreux de perdre ces informations à cause d’une mauvaise migration des données.

Une migration des données réussie comprend :

  • L’extraction des données existantes. Dans les systèmes hérités existants, les données peuvent être cloisonnées, fragmentées, en double ou incomplètes. Elles peuvent être présentes dans divers data stores et dans différents formats. Avant de faire migrer des données d’un système hérité, il faut s’assurer qu’elles peuvent toutes être extraites en toute sécurité.
  • Transformer les données pour qu’elles correspondent aux nouveaux formats. Les données sont transformées en fonction des exigences du nouveau système grâce au mappage des données. Le mappage de données provenant de systèmes hérités avec le nouveau système est rarement exact. Cette étape est indispensable pour que le nouveau système comprenne les données du système hérité.
  • Nettoyer les données pour régler tous les problèmes de qualité.Le processus de migration est le moment idéal pour nettoyer les données en se débarrassant des doublons, des données incomplètes et de celles qui ne sont pas au bon format. Un système hérité avec des numéros de téléphone contenant des tirets ne fonctionnera pas avec un nouveau système qui ne les autorise pas.
  • Valider les données pour s’assurer que l’opération se déroule comme prévu. Une fois les données extraites, transformées et nettoyées, un échantillon de données est importé pour repérer les problèmes et les erreurs. Cela permet d’éliminer les éventuels problèmes avant que le nouveau système soit mis en service.
  • Charger les données dans le nouveau système. La dernière étape pour une migration des données réussie consiste à télécharger toutes les données dans le nouveau système pour pouvoir les utiliser.

Télécharger The Data Revolution: Why Legacy Integration Tools Are Holding Your Company Back maintenant
En savoir plus

Migration des systèmes hérités dans le secteur financier

Money Super Market devait faire évoluer son ETL hérité pour avoir un système moderne et plus compétitif. Il était impératif d’offrir un service plus rapide à ses clients, ce que ne permettait pas leur système hérité.

Après une transition facile hors du système hérité, Money Super Market a amélioré ses outils de comparaison de produits destinés à ses clients tout en augmentant ses ventes.

Migration des systèmes hérités dans le secteur public

Le conseil régional du Languedoc-Roussillon gère la croissance économique d’un territoire français composé de 5 départements. Son succès peut impacter jusqu’à 2,5 millions de personnes et 127 000 entreprises.

Le conseil a abandonné son système hérité pour une solution open source qui permet une évolution progressive et abordable. Le conseil consacre désormais moins de temps et d’argent à la maintenance et a une idée beaucoup plus précise de ce qu’il se passe dans chaque département.

Commencez la migration de votre système hérité

Les systèmes hérités sont souvent gardés par commodité. Mais, en réalité, ils coûtent du temps et de l’argent et vouent l’entreprise à l’échec.

L’une des clés d’une migration réussie est l’intégration des données, en combinant celles qui résident dans différentes sources. Cela encourage la collaboration entre les utilisateurs internes mais aussi externes. Une autre clé est la sécurité. Pensez à toutes ces entreprises qui ont récemment été frappées par des recours collectifs à cause d’une violation de données, sans parler des dommages provoqués par ces violations sur la réputation d’une entreprise. Des contrôles de sécurité doivent être prévus avant toute migration.

Les solutions visionnaires d’intégration de données telles que Talend Data Fabric transforme la migration des données en une tâche simple. Talend Data Fabric protège l’entreprise grâce à :

  • Une gestion des données à travers tous les environnements (notamment multicloud et on-premise).
  • Des fonctionnalités intégrées de machine learning, de qualité des données et de gouvernance.
  • Un support complet du cycle de développement des API.
  • Un modèle de tarification basé sur le nombre d’utilisateurs, sans coûts cachés.

Ne laissez pas la crainte de lâcher un système hérité mettre votre entreprise en danger. Avec les bons outils, la migration des données peut se faire en douceur. Essayez Talend Data Fabric dès aujourd’hui pour migrer vos données en toute sécurité au rythme de votre entreprise.