Disponibilité des données, sécurité, intégrité… L’explosion du volume des données a confronté les entreprises à de nouveaux challenges. Pour y faire face, celles-ci ont défini un cadre appelé gouvernance des données. Plus que de simples procédures, la gouvernance des données désigne un ensemble de règles, de personnes et de technologies qui régissent les données et leur utilisation au sein d’une organisation. Les informations ont atteint aujourd’hui un tel niveau qu’on ne parle plus simplement de gouvernance des données, mais de gouvernance Big Data. Alors, qu’est-ce que la gouvernance Big Data ? Et comment peut-elle maximiser les résultats business de votre entreprise ?

Adapter sa stratégie de gouvernance des données dans un environnement Big Data

Fondamentale pour toute entreprise data-driven, la gouvernance des données prend une dimension toute particulière lorsqu’elle s’applique à des projets Big Data.

L’objectif ? Encadrer et structurer ces immenses bases de données, afin de garantir leur qualité et faciliter la prise de décision. Par définition, le Big data se caractérise par une provenance multiple des informations et des quantités impressionnantes de data aux différents formats, le tout collecté et traité en temps réel. Autant de particularités qui rendent la gouvernance Big Data complexe. Néanmoins, ces lourdeurs techniques ne doivent pas être un obstacle à l’implémentation d’un système de gouvernance des données : il s’agit d’élever sa gouvernance de données à un niveau supérieur, adapté aux caractéristiques si spécifiques du Big Data. Pour cela, il est nécessaire de choisir des solutions de gouvernance appropriées, notamment des outils évolutifs compatibles avec le Big Data.

Optimiser ses performances grâce à la gouvernance Big Data

  • Vous craignez que la mise en place d’une gouvernance Big data ne représente un poids pour votre business ? Loin d’être une contrainte, un dispositif de données bien étudié peut se révéler être un véritable levier de croissance.
  • Qualité : les données de mauvaise qualité, notamment à grande échelle, peuvent avoir des conséquences désastreuses sur votre société. Une stratégie de gouvernance big data pertinente permet d’obtenir des données fiables et régulièrement mises à jour. Le résultat : des indicateurs précis, dans lesquels les collaborateurs ont confiance.
  • Sécurité : déployer une stratégie de gouvernance implique une répartition claire des responsabilités et devoirs au sein de l’entreprise. On observe une meilleure gestion des droits d’accès aux données et donc une meilleure protection contre les menaces cybercriminelles.
  • Conformité : traçabilité, conservation, consentement… Chaque secteur d’activité est soumis à certaines règles quant à l’exploitation des données. Plus les données sont nombreuses, plus le risque demeure élevé. Garantir un cadre réglementaire de gouvernance Big Data est donc devenu indispensable : cela évite à l’entreprise de prendre des risques au niveau pénal.
  • Réduction des coûts : dans un environnement Big Data, l’abondance de données peut amener à conserver des informations superflues. L’avantage de la gouvernance Big Data ? Éliminer les doublons et autres données inutiles pour réduire ses coûts de gestion et de stockage.
  • Gain de temps : les collaborateurs ayant facilement accès à une base de données globale, ces derniers n’ont plus besoin de réfléchir où chercher les données, ou encore à qui en demander l’accès. En clair, l’entreprise gagne en efficacité et en rapidité.
  • Homogénéité : par définition, les données Big Data proviennent de plusieurs sources. Un cadre structuré permet d’obtenir des données standardisées, pour une communication cohérente entre les différents services de l’organisation.

La gouvernance Big Data offre une meilleure accessibilité aux données, des procédures simplifiées et donc une vision globale clarifiée. Mise en place avec la bonne approche, elle promet à terme une productivité améliorée, doublée d’une hausse des bénéfices.