DevOps : la culture de la collaboration en entreprise

Aujourd’hui, les entreprises évoluent vers une gestion dynamique orientée client pour le développement et la livraison de leurs applications. Dans un environnement où les clients se tournent davantage vers des outils et transactions numériques à l’ère du mobile, le rôle des développeurs d’applications devient alors essentiel dans le développement de l’expérience client. Découvrez comment l’approche DevOps permet à une organisation de livrer des outils et produits de qualité à ses clients en un temps de production réduit.

Qu’est-ce que l’approche DevOps ?

Avant de comprendre les caractéristiques de l’approche DevOps, il est important de savoir comment fonctionne une infrastructure en interne lorsqu’elle met en place un processus de développement d’une application logicielle.

L’organisation interne traditionnelle d’une entreprise

Les développeurs (aussi appelés Dev) collectent les exigences d’un métier pour réaliser le cahier des charges qui leur permettra de développer le code source de l’application souhaitée. Une fois le code source développé et testé, celui-ci sera livré à une seconde équipe, appelée équipe de production et d’exploitation (aussi connue sous le nom d’Ops). L’équipe opérationnelle va prendre le relai, mettre cette application dans son écosystème de production et gérer son exploitation une fois le test en conditions réelles validé. Bien que ce modèle fût longtemps exploité par les entreprises du secteur informatique, il montre aujourd’hui ses limites, dans une période où l’agilité est reine, puisque les deux équipes Dev et Ops ont des objectifs complètement différents et peu d’interactions entre elles.

Les objectifs distincts des services Dev et Ops

D’un côté, les développeurs souhaitent faire évoluer rapidement les applications pour répondre aux demandes du marché par la recherche d’un time to market réduit. Cela correspond au délai entre l’idée initiale et sa concrétisation en production. Dans le contexte économique et concurrentiel actuel, un time to market rapide peut être décisif pour une entreprise. Cela lui permet notamment de pouvoir s’adapter et de répondre plus rapidement à la demande du marché, en plus de proposer de l’innovation au client avant ses concurrents.

De l’autre côté, l’objectif des services opérationnels est de garantir la stabilité du système : cela passe par un travail de contrôle très strict des changements apportés au système d’information, dans la mesure où une panne de production peut coûter très cher à une organisation du point de vue stratégique, juridique et économique.

Des configurations et des principes qui divergent

La dissemblance des objectifs de ces deux métiers crée des conflits entre les développeurs et les équipes opérationnelles : alors que les concepteurs réprimandent les équipes opérationnelles pour les retards et les problèmes de livraison, les techniciens tiennent les développeurs responsables des incidents survenus en productions à cause d’une mauvaise qualité de code source. L’approche DevOps vise à réconcilier ces deux mondes, d’où la contraction du terme Dev et Ops.

Définition et principes de l’approche DevOps

L’approche DevOps est un ensemble de pratiques qui attache de l’importance à la collaboration et la communication entre les développeurs logiciels et les professionnels des opérations informatiques, en automatisant le processus de livraison de logiciels et les changements d’infrastructure. Le terme DevOps est né de l’union de “développement” aux “opérations” et découle directement des méthodes agiles.

Le but premier de l’approche DevOps est d’aligner ces objectifs distincts autour d’un objectif commun sur le long terme, où il est question de la création de valeur pour une organisation, ce qui passe par trois facteurs : un time to market réduit, la livraison de produits de qualité par des équipes et des services plus efficaces.

Les fondamentaux pour une intégration DevOps en entreprise

L’approche DevOps repose sur cinq principes appelés CALMS (culture, automation, lean, measurement et sharing), soit :

  • La culture de collaboration, qui permet d’apporter une vision globale du système d’information à toutes les parties prenantes de sorte à fluidifier et de simplifier l’intercommunication entre les équipes Dev et Ops.
  • La création de valeur comme objectif, qui se décline notamment à travers la mise en place de cycles d’amélioration continue et qui sous-entend la suppression de tâches chronophages. Cela implique alors le rapprochement des différentes équipes en les encourageant à se concentrer sur la valeur business et sur la satisfaction des utilisateurs.
  • Le partage comme valeur forte, définition même de l’approche DevOps, qui consiste à partager un objectif commun aux deux équipes pour travailler conjointement. Il est important de prendre en compte le principe de répartition du travail, qu’il s’agisse de connaissances ou de retours d’expérience puisque cela est facteur d’émergence du sentiment d’empathie et d'entraide donc de nouvelles idées.
  • La mise en place de métriques à tous les niveaux est nécessaire car on parle d’amélioration que si l’on est capable de mesurer l’état initial, l’état final et l’évolution entre les deux. Il peut s’agir de métriques métier pour mesurer la vitalité du business, de métriques équipe pour évaluer la performance d’une équipe et la mesure de la satisfaction client pour pouvoir améliorer ses produits.
  • L’automatisation de processus passe par trois étapes : le provisioning d’environnement automatisé pour les développeurs, les tests automatisés pour valider la qualité d’un nouveau code et le déploiement automatisé une fois que le code est considéré comme conforme à la qualité attendue. L’automatisation de ces trois processus doit permettre de converger vers le déploiement continu.

DevOps, de l’intégration agile au déploiement continu

Le déploiement continu est une approche qui considère qu’une application doit être construite de manière à ce qu’elle puisse être envoyée en production à tout moment. Cela signifie qu’à partir du moment où les applications passent les tests de validation automatisés, elles doivent être automatiquement déployées en production.

L’idée est d’avoir un rythme de mise en production plus régulier, plus rapide et plus concis, ce qui est moins risqué du point de vue économique qu’une mise à jour conséquente. Ainsi, grâce à un cycle de production plus fluide, il devient plus simple pour une entreprise d’obtenir des retours de ses clients sur le produit livré. En exploitant ces données, il est plus facile d’aboutir au produit qui sera le plus proche du besoin du marché par itération.

Dans la mesure où le produit répond davantage aux attentes des clients à chaque livraison, l’entreprise devient en capacité de fournir des produits de qualité et qualifiés pour répondre aux besoins des clients.

La configuration interne d’une entreprise DevOps

Comme pour l’approche traditionnelle, les concepteurs DevOps récoltent les besoins métier et développent un nouveau code de l’application pour répondre à ses besoins. L’innovation du DevOps permet à l’application d’être automatiquement compilée et testée à différents niveaux. De ce fait, si le code atteint le niveau d’exigence requis en termes de qualité, son évolution est livrée en production de façon rapide et automatique.

Le travail des équipes opérationnelles est quant à lui facilité car les développeurs comprennent les contraintes de l’équipe d’exploitation et ont intégré ces problématiques de production dans la source de leur code. Les équipes d’exploitation quant à elles assimilent les besoins des développeurs, ce qui permet une optimisation adéquate des ressources de production ainsi qu’une meilleure surveillance et par conséquent, une remontée d’erreurs plus performante.

La création de valeur, la flexibilité et l’efficacité sont des éléments indispensables pour les organisations qui souhaitent se tourner davantage vers l’avenir. Pour ce faire, elles doivent adopter sans réserve des systèmes basés sur la technologie dans tous les domaines d’activité. L’approche DevOps a radicalement changé la manière dont les entreprises avaient l’habitude de concevoir des logiciels et applications en étant capable de réconcilier deux mondes qui travaillaient jusqu’ici de manière totalement indépendante. On parle désormais de Data Ops, de XOps, de NoOps ou de FinOps, des profils toujours plus hybrides afin de pouvoir répondre aux exigences d’agilité et de rapidité des organisations et des besoins de leurs clients. Découvrez les solutions d’accompagnement Talend au développement d’une culture de collaboration au sein de votre organisation.

Prêt à faire vos premiers pas avec Talend ?