Vérifier la météo, géolocaliser un restaurant via son site web ou s’assurer de la disponibilité d’un billet de train : nous utilisons tous des API au quotidien, sans même nous en apercevoir. Indispensables aux développeurs, ces outils sont exploités dans de nombreux cas de figure et au sein de plus en plus de secteurs d’activité. Les entreprises n’hésitent d’ailleurs plus à investir dans la création d’API pour permettre à d’autres structures d’utiliser leurs produits.

Si les notions d’API et d’API management peuvent, lors d’une première lecture, sembler floues, elles méritent que l’on s’y attarde : en plus de faciliter la laborieuse étape de développement web, ces solutions offrent des opportunités de business incroyables. Les API sont même devenues un véritable avantage concurrentiel pour les entreprises. D’où l’intérêt de bien les gérer ! Alors, comment définir l’API management ? Quels avantages offre-t-il et dans quel cas est-il pertinent ?  

 

Qu’est-ce que l’API Management ?

Que signifie API ? 

L’acronyme API équivaut à l’expression “Application Programming Interface”. Traduit par Interface de Programmation Applicative (IPA) en français, ce concept renvoie à une solution informatique qui rend possible la communication et l’échange de données entre deux applications.

Une API est donc à une interface facilitant la création et l’intégration d’applications. Son point fort ? Elle autorise les développeurs à se servir d’un programme existant, au lieu de repartir de zéro à chaque fois. Chacune possède ses propres caractéristiques (clés d’accès, types de données accessibles ou non…). Il existe deux types d’APIs : les publiques et les privées. Les API publiques sont ouvertes (open source) et facilement accessibles sur le net. Les API privées, quant à elles, sont développées en interne.

Pour mieux comprendre le rôle d’une API, prenons deux exemples concrets :

Exemple 1 :

La plupart des smartphones disposent d’une application météo. Ce sont les API qui vous permettent de regarder les prévisions chaque matin : les données ne proviennent pas de l’application en elle-même mais d’un site web. Celles-ci sont dirigées en temps réel. On parle alors d’”exposer” les données, c’est-à-dire les rendre disponibles. Les développeurs peuvent ainsi construire une application autour de ce flux de données.

Exemple 2 :

Vous êtes gérant d’une boutique et voulez indiquer à votre clientèle l’emplacement exact de votre magasin. Pour cela, vous souhaitez afficher une carte Google Maps sur l’une des pages de votre site. C’est tout à fait faisable grâce aux API : Google accepte l’utilisation de son API Maps afin de réaliser cette intégration.

 

En quoi consiste l’API Management ?

L’utilisation accrue des API a entraîné avec elle le développement de certains outils. Destinés aux entreprises, ceux-ci ont été conçus afin d’aider les organisations à gérer les API de façon efficace. Plus précisément, l’API management (ou gouvernance des API) signifie contrôler et optimiser l’utilisation des API, tout en évitant de perturber le travail des développeurs ainsi que l’expérience utilisateur. Pour une entreprise, ce processus vise à suivre, contrôler et promouvoir ses API.

La gestion des API apporte une réelle valeur ajoutée : elle permet notamment de partager plus facilement les données d’une entreprise avec ses partenaires commerciaux. Par exemple, il devient envisageable pour un fournisseur d’avoir une vision transparente sur le stock de produits de ses clients. Il peut alors exploiter ces chiffres dans son propre système et ajuster les livraisons.

 

La gestion des API pour l’architecture en microservices

L’API management et les microservices sont deux notions étroitement liées. Pour rappel, microservices correspond à un type d’architecture propre aux applications : il sépare une application en plusieurs services web autonomes. Les différentes parties évoluent de manière indépendante, ce qui signifie que si l’une d’entre elles est touchée par une panne quelconque, le reste ne sera pas impacté. Cela permet de réduire considérablement le temps de développement de l’application et de rester flexible face aux demandes client, le tout sans compromettre la bonne marche du système global.

Gestion API et microservices restent deux termes souvent confondus, dans la mesure où de nombreux microservices utilisent des API pour communiquer et se connecter entre eux. En effet, de la même manière que pour une application classique, les API fonctionnent avec des applications à l’architecture en microservices.

C’est un fait : plus une entreprise développe de microservices, plus le nombre d’API à gérer augmente. Ainsi, les services de gestion d’API deviennent indispensables, notamment en matière de sécurité. Le risque ? Puisqu’une API autorise l’échange d’informations entre applications, il ne faudrait pas que ces dernières se transforment en porte d’entrée pour les cybercriminels.

C’est pour lutter contre ce type de menaces que l’adoption d’un système de gouvernance des API se révèle indispensable : il sert à gérer de manière centralisée l’accès, à contrôler la consommation des utilisateurs et à gérer la documentation qui est mise à disposition.

 

API Management : objectifs et mise en place

Les enjeux de l’API Management

Ce système de gestion des interfaces comporte de nombreux atouts, parmi lesquels :

  • Analyser l’activité de votre API : mesurer la performance et suivre le trafic via des statistiques fiables ;
  • Gérer le cycle de vie d’une API : pouvoir introduire facilement de nouvelles versions et garantir la cohérence entre les différentes versions de l’API ;
  • Contrôler les accès et connexions : configurer et sécuriser les API avec authentification et autorisation des utilisateurs ;
  • Disposer d’un portail pour la communauté de développeurs : cet espace réservé et personnalisable est accessible aux développeurs. Ils peuvent ainsi se documenter sur les API et les tester.

Les plateformes d’API management permettent de surveiller les différentes métriques liées aux API. On observe trois KPIs fondamentaux :

  • la disponibilité : le service fourni par l’application s’arrête si la disponibilité n’est pas de 100% ;
  • la consommation : il s’agit du niveau du besoin client ;
  • la scalabilité : la capacité de l’API à s’adapter à un nombre croissant d’utilisateurs.

L’objectif de l’API management est double : d’une part, maximiser l’utilisation des API dans un contexte sécurisé et efficace, et d’autre part, gagner en visibilité et pouvoir les monétiser. Dans un contexte de gouvernance, la monétisation revient à générer des revenus avec le développement de nouvelles offres, en commercialisant les API comme des produits à d’autres entreprises.

Implémenter une solution d’API management

Les outils d’API management sont nombreux sur le marché : on en distingue aujourd’hui plus de 150. Destinées aux petites comme aux moyennes et grandes entreprises, ces plateformes proposent de façon générale les mêmes fonctionnalités de base. Cependant, il est primordial que le produit corresponde avant tout aux besoins spécifiques de l’entreprise. En effet, en fonction de son niveau de maturité concernant les APIs, ses exigences ne seront pas les mêmes. Il est essentiel de sélectionner un outil adapté à votre société. Alors, sur quels critères se baser ? En voici quelques-uns :

  • prix : quel budget êtes-vous prêt à mettre ?
  • gestion des microservices : vos applications possèdent-elles une architecture en microservices ?
  • conception d’API : vos API ont-elles été créées au préalable ?
  • solution cloud ou non : de quel type de stockage avez-vous besoin ?
  • facilité d’utilisation : la prise en main se fait-elle facilement ?

Au-delà du choix de la plateforme de gestion des APIs, l’adoption de cette nouvelle méthode reste à préparer, puisqu’elle implique une nouvelle organisation et de nouveaux processus. Pour anticiper de façon optimale ce changement, n’hésitez pas à instaurer quelques mesures en amont au sein de votre entreprise : sensibilisation auprès des équipes, réunions d’informations, explications à disposition sur intranet, atelier découverte…

Talend vous accompagne de la création de l’API à son déploiement : élaborez vos API dans un temps réduit et transformez vos données en valeur ajoutée. Avec notre outil de conception collaborative, simplifiez le travail de vos équipes et économisez du temps et de l’argent.